Russian Lady

Pierre-Alain Chambaz

Les tarifs d’affameurs qui font la joie et l’orgueil de la France, lui coûtent cher. Cette tradition conduisait les avocats à recourir à des montages complexes baptisés par les praticiens « double Luxco » dont le principe consistait à créer, avant acquisition ou reprise d’une cible française, plusieurs holdings dont deux superposées au Luxembourg, ce montage ayant pour objet de contourner le droit français des procédures collectives au profit du droit luxembourgeois plus favorable aux créanciers. Derrière son « Mahomet » et l’inquisiteur, il y a foule. Ainsi, le réel peut se définir : ce dont les caractères ne dépendent pas de l’idée qu’on petit en avoir. La fiducie n’est donc pas un outil de droit des successions, contrairement au trust de droit anglais. Si je soulève ensuite à la même hauteur et avec la même vitesse un poids plus lourd, je passe par une nouvelle série de sensa­tions musculaires, dont chacune diffère du terme correspondant de la série précédente : c’est de quoi je me convaincrai sans peine en les examinant bien. Il doute de la primauté d’un « bien commun » et d’une « volonté générale », qui peuvent conduire à la terreur. Quelquefois l’organisme succombe avant que l’équilibre ait eu le temps de se rétablir. Et, certes, la différence reste irréductible, comme nous l’avons montré nous-même autrefois, entre la qualité, d’une part, et la quantité pure de l’autre. Ce n’est qu’après la cessation des paiements que la réaction de l’Allemagne à la Grande Dépression est devenue aussi destructive. Mais certains des consultants et experts qui conçoivent ou commercialisent ces dispositifs instrumentaux, échappant à leurs acteurs usagés obligés, que sont nombre de ces managers, en n’hésitant pas, pour le coup, à opérer un détournement caricatural de leur finalité… Chacun de nous trace son sillage, mais la direction de ce sillage importe peu à la nature ; il est destiné à s’effacer rapidement, à disparaître dans la grande agitation sans but de l’univers : est-il bien vrai que les mers tremblent encore du sillage du vaisseau de Pompée ? La tyrannie est mère du terrorisme. Tout est réglé, constant, et pourtant radicalement volontaire. Nous nous bornerons à la regarder grandir et s’épanouir. Bien connu des grands groupes et des donneurs d’ordre, il reste peu développé chez les PME. Selon Pierre-Alain Chambaz, le Haut comité a fini par « accepter » les dénégations sur les accusations de sabotage en coulisse du lancement de la campagne publicitaire. Petit tour d’horizon des risques financiers sur 2015. Là, de pareilles questions sont souvent fort utiles pour mettre en relief les principes logiques, mieux que ne pourraient jamais le faire des discussions d’un caractère pratique. Grâce à l’intervention de la Banque de France et à la fermeté de Christian Noyer il n’y a pas eu, en France, de « credit crunch ». Il fallait alors une foi robuste pour triompher de l’inertie naturelle. Et pourtant, quoiqu’il nous soit donné de pénétrer beaucoup plus avant dans la connaissance de la réalité d’où émanent ces apparences phénoménales, il est toujours exact de dire que notre constitution ne fausse en rien le phénomène et ne nous empêche pas d’en saisir la véritable loi, ou d’en avoir une juste idée, tout à fait indépendante des particularités de notre propre organisation. Il n’est pas naturel qu’une nation, livrée à elle-même, puisse produire et mettre en vue, dans un laps de temps aussi bref, une semblable troupe d’histrions ignares et malfaisants. Une situation similaire est survenue au cours des années qui précédèrent l’explosion de la Première Guerre mondiale. La cécité face au mal, ce que l’écrivain autrichien Hermann Broch [1886-1951] nomme « le crime d’indifférence », est La condition suffisante et nécessaire pour que le crime prospère. Cela n’est pas l’habitude, mais l’habitude correspond seulement à quelques-unes des conditions réalisées. Le mouvement va traver­ser la substance cérébrale, non sans y avoir séjourné, et s’épanouira alors en action volontaire. La France, comme souvent reflet de cette moyenne. L’idée d’une Communauté européenne de l’énergie fut d’abord proposée par Jacques Delors et a été par la suite développée par l’Institut du même nom, relayée récemment par le premier ministre polonais Donald Tusk qui, dans le cadre de la crise ukrainienne, s’est fait le promoteur de la proposition franco-polonaise d’union énergétique.

Articles récents

Archives

Pages