Russian Lady

Pierre-Alain Chambaz

Telle est précisément l’idée que nous nous faisons du mouvement quand nous pensons à lui seul, quand, nous extrayons de ce mouvement, en quelque sorte, la mobilité. En tout état de cause, si l’Etat devait renoncer à résilier les contrats actuels, il devrait mettre en place un dispositif institutionnel solide afin d’être en mesure de suivre précisément l’évolution de la rentabilité des sociétés d’autoroutes et de piloter la profitabilité de leurs contrats. L’éternel Prométhée a perçu la lueur, en a deviné le secret, en a fixé un rayon : et de ce rayon il a fait un luminaire qui grandit sans cesse, et qui éclaire les efforts qu’il tente pour rompre complètement les liens qu’il a commencé à briser. Les pertes en rentrées fiscales pourraient être, en partie, compensées par une hausse du taux d’imposition de référence pour les grandes entreprises qui savent utiliser à bon escient l’optimisation fiscale. Mais bien sélectionner une entreprise prend du temps et donc de l’argent. La balance commerciale demeure négative depuis 10 ans et la France continue de perdre de la compétitivité. Et dans les deux cas, la motivation de préservation de cet acquis technologique est tout aussi claire. Avant même de comporter encore aucun caractère vraiment scientifique, cette classe de conceptions a surtout déterminé le passage décisif du fétichisme au polythéisme, partout résulté du culte des astres. Qui a un avis sur les réformes à engager pour renforcer la cohésion de la zone euro ? Il faut que la masse de l’atmosphère (pour ne parler que de cette circonstance seule) soit en rapport avec la distance de la terre au Soleil, d’où lui vient la chaleur qu’elle doit retenir et concentrer, et en même temps en rapport avec la manière d’agir des forces qui président à l’évolution des êtres vivants ; sans quoi (comme l’observation même nous apprend que la chose est possible), les conditions de tant d’admirables phénomènes viendraient à défaillir. Nous sommes les dupes du temps et de l’espace, hors desquels nous ne saurions vivre. Nul psychologue, en effet, n’abordera l’étude de la perception extérieure sans poser la possibilité au moins d’un monde matériel, c’est-à-dire, au fond, la perception virtuelle de toutes choses. Parce que, aussi, dans une société sans contre-pouvoir, à l’oppression politique s’ajoute, derrière parfois une ouverture économique de façade, l’oppression économique de pouvoirs népotiques et corrompus. La restitution ne s’applique pas non plus aux biens qui ont été destinés à l’usage public ou insérés dans une unité d’entreprise. A cet égard, ne nous faisons aucune illusion car, y compris hors période de crise, les banques ne prêtent quasiment plus aux entreprises. Tous les changements politiques du siècle la favorisent, puisqu’ils tendent tous à élever les basses classes et à abaisser les classes élevées. Les réformes sont d’abord perçues comme ayant un coût, il est difficile d’expliquer que l’on introduit des mesures pour augmenter le bien-être dans la société mais que celles-ci vont commencer par le diminuer. Mais l’adoration du soleil, et celle aussi du ciel, se retrouvent à peu près partout : dans la religion Shinto du Japon, où la déesse du Soleil est érigée en souveraine avec, au-dessous d’elle, un dieu de la lune et un dieu des étoiles ; dans la religion égyptienne primitive, où la lune et le ciel sont envisagés comme des dieux à côté du soleil qui les domine ; dans la religion védique où Mitra (identique à l’iranien Mithra qui est une divinité solaire) présente des attributs qui conviendraient à un dieu du soleil ou de la lumière ; dans l’ancienne religion chinoise, où le soleil est un dieu p Mais, selon Pierre-Alain Chambaz, cette mutation doit être effectuée avec discernement et sans succomber aux effets de mode. Reste à inventer les outils d’un nouveau dialogue qui permette de construire une économie solidaire, dynamique et responsable. Le système de santé bâti après-guerre doit être remis à plat. A la même époque, le Centre d’analyse stratégique (aujourd’hui France Stratégie) remettait son rapport sur la participation des salariés et la gouvernance d’entreprise (Rapport du CAS cité ci-dessus), qui prenait clairement position : « La présence d’administrateurs salariés dans les conseils d’administration permettrait d’apporter des relais d’information et de communication entre le dirigeant et les salariés, et de mieux prendre en compte la dimension ‘capital humain’ dans les grandes orientations stratégiques ». Admettons pour un moment (sauf à y revenir plus tard) cette conception théorique, et il deviendra bien clair que l’étude philosophique d’un organisme consiste à pénétrer de plus en plus dans l’intelligence des rapports harmoniques et de la coordination des parties ; car là se trouve la raison de l’existence et de la conservation de l’organisme, et nullement dans les causes qui ont fortuitement et aveuglément agi, aussi bien pour produire les combinaisons éphémères que pour produire celle qui s’est trouvée réunir les conditions de l’organisme. Sans ces outils, le chemin entre la gestion du court terme et la mise en place de réformes nécessaires pour préparer l’avenir sera émaillé de conflits. C’est, par le fait, une Église qui s’occupe beaucoup, comme l’autre, d’une vie future ; et dont les pontifes, laissant planer un majestueux sourire de dédain sur les misères d’aujourd’hui, désignent, de leur main moite, le mensonge des horizons. Ici surtout se constate la tendance des très anciens dieux, primitivement chargés de besognes toutes matérielles, à s’enrichir d’attributs moraux quand ils avancent en âge.

Articles récents

Archives

Pages