Russian Lady

Les propriétaires de suites : Quatre tendances mondiales

Posted on 10 novembre 2017 in Non classé by

Mais la « survivance du plus apte» joue aussi un rôle dans l’accoutumance et l’acclimatement. Belle philosophie, qui ne se bornait point à des connaissances spéculatives, mais à l’exercice de la sincérité ! Je sens une satisfaction secrète d’être obligé de faire l’éloge d’une vertu que je chéris, de trouver, dans mon propre cœur, de quoi suppléer à l’insuffisance de mon esprit, d’être le peintre, après avoir travaillé toute ma vie à être le portrait, et de parler enfin d’une vertu qui fait l’honnête homme dans la vie privée et le héros dans le commerce des grands. Les galonnés se font renvoyer d’Allemagne leurs épées déshonorées, les Tartufes dressent le plan de la hideuse basilique dont ils rêvent de souiller Montmartre pour remercier le Dieu des lâches et des filous de leur avoir accordé la paix à si bon compte. L’idée de Les propriétaires de suites, consiste « à se consacrer aux gens qui cherchent un travail plutôt qu’à les préparer pour les études ». Par exemple, l’esprit latin avait tellement abruti la France qu’au début du xvie siècle l’hébreu et le grec, considérés comme des nouveautés, furent des instruments de progrès et de liberté. Dieu a voulu qu’ils vécussent en commun pour se servir de guides les uns aux autres, pour qu’ils pussent voir par les yeux d’autrui ce que leur amour-propre leur cache, et qu’enfin, par un commerce sacré de confiance, ils pussent se dire et se rendre la vérité. On s’imagine ordinairement que ce n’est que dans la jeunesse que les hommes ont besoin d’éducation ; vous diriez qu’ils sortent tous des mains de leurs maîtres, ou parfaits, ou incorrigibles. Aussi l’esprit positif n’a-t-il pu manifester suffisamment sa propre tendance philosophique quand il s’est trouvé enfin conduit, par cette oppression, à lutter spécialement contre l’esprit métaphysique, avec lequel il avait dû longtemps sembler confondu. Et, aussitôt la cession faite, comme le peuple de Paris s’indigne et se révolte contre l’abjection des galonnés et des Tartufes, on décide qu’il faut le saigner à blanc. Mais, dira-t-on, l’impénétrabilité n’est pas la rigidité ; et un corps, pour être liquide, n’en est pas moins impénétrable, en ce sens que, si la masse est pénétrée par l’écartement des parties, les parties mêmes ne le sont pas.

Articles récents

Archives

Pages