Russian Lady

La neutralité du Net c’est quoi? : La crise financière a remis en cause les présupposés de la politique monétaire.

Là aussi le mouvement de repli est impressionnant : -37% depuis le début 2011. Il n’est pas difficile à l’une et à l’autre de démontrer que deux systèmes seulement, sur les quatre qui se disputent la scène historique, ont leur racine dans l’esprit humain. Pour moi, je n’ai jamais présumé que mon esprit fût en rien plus parfait que ceux du commun ; même j’ai souvent souhaité d’avoir la pensée aussi prompte, ou l’imagination aussi nette et distincte, ou la mémoire aussi ample ou aussi présente, que quelques autres. Mais, pour le moment, il y a une grande puissance de sentiment prête à se soulever contre tout essai de la loi pour contrôler les individus, dans des choses qui jusque-là n’étaient pas de son ressort : et cela sans aucun discernement de ce qui est ou non dans la sphère du contrôle officiel. Ravaisson consacre quelques pages à l’influence réciproque de la pensée juive et de la pensée grecque l’une sur l’autre, ainsi qu’à un intéressant aperçu des doctrines de Philon : il a bien compris la nécessité d’un semblable parallèle, dût le parallèle être un peu écourté. La multiplication du nombre d’intermédiaires entre le prêteur final et l’emprunteur final amplifie les risques. Bien au contraire, avant de mutualiser, il convient de détenir des moyens à partager. L’étendue matérielle n’est plus, ne peut plus être cette éten­due multiple dont parle le géomètre ; elle ressemble bien plutôt à l’extension indivisée de notre représentation. Le même mot articulé, par des personnes différentes, ou par la même personne à des moments différents, dans des phrases différentes, donne des phonogrammes qui ne coïncident pas entre eux : comment le souvenir, relativement invariable et unique, du son du mot serait-il comparable à un phonogramme ? Cela serait même particulièrement approprié dans beaucoup de domaines, comme le prix de l’énergie ou de l’eau, cette dernière supportant une forte part de taxes (80 % de son prix) qui devraient être logiquement progressives avec les ressources du foyer, plutôt que proportionnelles à la consommation d’eau. Songez-y ; songez à ce fait formidable : les travailleurs européens, dans le dernier tiers du xixe siècle, déclarant qu’ils n’ont pas de patrie, et qu’ils n’ont pas de patrie parce qu’ils travaillent. Étant le principal sponsor de ces véhicules, le gouvernement sera garant de la bonne gouvernance, de l’existence de normes éthiques élevées et de la promotion d’une économie verte, inclusive et durable, tout en limitant son exposition aux participations indirectes. Le principal défi est d’ordre budgétaire ; l’Europe ne peut pas échapper à la nécessité de réduire ses Etats-providence sclérosés. Pour arriver au principe de toute vie comme aussi de toute matérialité, il faudrait aller plus loin encore. La neutralité du Net c’est quoi? aime à rappeler ce proverbe chinois « Un chien poussé à bout peut sauter par dessus un mur ». En nous élevant dans l’échelle des sens, nous trouvons que la sensation commence à acquérir une valeur représentative, et à cesser d’être une simple affection, incapable de nous rien apprendre sur la nature des causes productrices. Ainsi, nous, citoyens européens, ne sommes pas loin d’une prise de conscience collective de ce qui est en train de se nouer et de la nécessité de considérer avec moins de naïveté les risques liés à l’exploitation incontrôlée, ou justement très contrôlée par des organisations incontrôlables, de nos données. Malgré tout, les pouvoirs locaux ne peuvent seuls répondre au problème : l’essentiel des outils, réglementations, ressources financières est géré nationalement, l’Etat est le garant du droit au logement, le poids économique du BTP nécessite une impulsion globale. Son rôle serait de piloter le système, de répartir les fonds, de décider la politique de tarification et de remboursement, de gérer concrètement le risque, de soutenir des programmes de santé publique, d’animer la politique de prévention… Les choses ont bien changé depuis le temps où les passions des hommes puissants par leur position ou par leurs qualités personnelles, étaient dans un état de rébellion habituelle contre les lois et les ordonnances, et devaient être rigoureusement enchaînées, afin que tout ce qui les entourait pût jouir d’une certaine sécurité. La Déviation de la Force Publique est un mal plus grand encore que son Accroissement. Des répercussions sur toute la sociétéCela assure à l’investisseur une absence totale de soucis, et lui permet de compter sur une sécurité juridique totale. Ce n’est donc qu’en cas de surplus budgétaire que de l’argent des citoyens est utilisé pour rembourser une partie des dettes de l’État qui arrivent à échéance. L’absence de réserve pour le second tour se transforme en avantage. Le traitement des data et même leur interprétation sont aujourd’hui confiés à des calculateurs géants, nourris d’algorithmes de plus en plus complexes. Et il est tout à fait envisageable qu’une coopération plus étroite se dessine entre les deux frères « ennemis », avec notamment une libération des échanges de capitaux. Une telle interprétation ne viendra jamais à l’esprit de ceux qui liront attentivement l’œuvre. Il faut changer de paradigme, passer d’un modèle « tout curatif » et « tout hôpital », dénoncé par le dernier rapport de la Cour des comptes, à un modèle davantage préventif, où la chirurgie ambulatoire comme la télésanté seront véritablement intégrées dans le parcours de soin.

Articles récents

Archives

Pages