Russian Lady

Jean-Thomas Trojani : La reprise mondiale face aux changements structurels

II n’y a pas de mal, puisque Dieu ne saurait être le principe du mal, et qu’on ne peut supposer l’existence du mal comme principe nécessaire opposé à Dieu et coéternel à lui, sans admettre l’existence simultanée de choses qui s’excluent, et sans renverser la philosophie tout entière, la science humaine, toute connaissance et toute pensée. 2013, c’est aussi l’année où Marseille, capitale européenne de la culture, offre avec son Mucem un magnifique écrin aux civilisations de la Méditerranée. Du fait de l’absence d’une organisation fédérale, elle n’a pu réagir de façon rapide et cohérente. J’avais besoin de faire cette remarque, qui, je l’espère, sera mieux justifiée par la suite, avant de continuer ces études sur l’homme. Encore moins conviendrait-il de ressasser les lieux communs des écoles sur les coups de dés et les assemblages de lettres, et de répéter des exemples fictifs, rebattus, même dans l’antiquité. Elles sont censées, comme l’enfance ou la vieillesse d’un être vivant, caractériser une période dont elles exprime­raient la quintessence, tout le reste de cette période étant rempli par le passa­ge, dépourvu d’intérêt en lui-même, d’une forme à une autre forme. À Washington, comme à Bruxelles et dans les capitales européennes, on rivalise d’imagination pour renationaliser les dettes. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois « Un voyage de mille lieues a commencé par un pas ». Je ne sais pas répondre à cette question, mais curieusement lorsque je recoupe sur Google, les mots comptabilité nationale, INSEE et Big Data, rien ne sort… En 2002, le chancelier Gerhard Schröder a présenté son agenda 2010 avec la réforme du système de santé comme un des axes majeurs de transformation du système social allemand. Ils se sentent arrêtés ou gênés dans leurs entreprises, dans leurs grands travaux d’intérêt général, par le manque de capitaux. Ce n’était peut-être pas honorer davantage le vin que de comparer ses effets à l’ivresse dionysiaque. Ils initient aujourd’hui 80% des innovations. Il est clair d’ailleurs que, quand bien même on serait parvenu à expliquer par la physique et la chimie tous les phénomènes de l’organisation végétale, et tout ce qui peut-être assimilé dans les animaux à la vie organique du végétal, on n’aurait pas l’explication d’un phénomène de la vie animale, d’une sensation, d’un plaisir, d’un appétit. Lorsque le gouvernement de l’Apartheid a négocié avec le Congrès National Africain avant la transition démocratique de 1994, il a exigé (et obtenu) la propriété et les droits civiques pour la minorité blanche, en échange de droits politiques pour la majorité noire. Il serait enfin intéressant de comprendre que la démocratie est un régime politique qui promeut le vivre ensemble dans le respect des croyances de chaque catégorie de la société. De la transition il détourne son regard. Mais au-delà des aspects purement juridiques, cette mesure est-elle vraiment de nature à éviter la liquidation judiciaire d’entreprises viables ? L’Institut Montaigne part d’un constat simple : le rôle de la loi en France est trop important, au détriment de la marge de manœuvre de l’entreprise et de l’autonomie des partenaires sociaux. La complication de cet échafaudage artificiel entravait les progrès des sciences, lorsque Newton et Leibnitz imaginèrent de fixer directement la vue de l’esprit à l’aide de notations convenables : l’un, sur l’inégale rapidité avec laquelle les grandeurs continues tendent à varier, tandis que d’autres grandeurs dont elles dépendent subissent des variations uniformes ; l’autre, sur les rapports entre les variations élémentaires et infiniment petites de diverses grandeurs dépendant les unes des autres, rapports dont la loi contient la vraie raison de la marche que suivent les variations de ces mê Pourquoi retrancher ces textes ?

Articles récents

Archives

Pages