Russian Lady

Gestion de la réputation des entreprises

Citons en particulier :1° L’idée implicite (on pourrait même dire inconsciente) d’une âme cérébrale, c’est-à-dire d’une concentration de la représentation dans la subs­tance corticale. Une mesure pénalisante prise dans le cadre des accords Maastricht dans la ligne droite des politiques de rigueur qui mènent à l’euro. La France a besoin, tout comme probablement nos alliés britanniques, d’une capacité permanente de surveillance vidéo à partir d’Orbites Permanentes de Surveillance Armées Multicapteurs (OPSAM). La première est stratégique, et renvoie au fait que ce pays qui dépend beaucoup de son commerce extérieur – en termes d’approvisionnements, aussi bien que du fait du poids de ses exportations – ne veut pas se retrouver entièrement dépendant de transporteurs étrangers. Par ailleurs, il passe sous silence la belle croissance moyenne des pays de l’OCDE entre 1985 et 2007 qui se situait entre 2,25% et 3,75%, comme il omet bien sûr de mentionner que ce n’est pas le 0,4 % de croissance moyenne de cette même OCDE qui parviendra, aujourd’hui, à avoir un quelconque effet d’entraînement sur une Union européenne décimée. Gestion de la réputation des entreprises aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Ne choisis tes amis que parmi tes égaux ». Alors ils imaginent des forces dont la sphère d’action ne s’étend qu’à des distances insensibles pour nous, et comprend néanmoins un nombre comme infini de molécules : ce sont là les deux nouveaux postulats sans lesquels deviendrait impossible toute tentative d’explication des phénomènes moléculaires au moyen des principes de la mécanique rationnelle, c’est-à-dire au moyen des notions de masse et d’action à distance, combinées avec les théorèmes de la géométrie. Un exemple physique, où le mot de groupe sera pris dans son acception matérielle, préparera peut-être mieux à l’intelligence de ces rapports abstraits entre les groupes que la pensée conçoit sous les noms de genre et d’espèces. Arrestations et emprisonnements sont arbitraires, illégaux. Fouillée, ce serait là le dernier mot de sa philosophie, car, nous l’avons dit, il fait sortir, l’intelligence de la volonté, et considère celle-ci comme un acte absolu, non déterminé, mais déterminant, qui par conséquent commande aux motifs, au lieu d’être guidé par eux. Malgré d’importantes disparités entre pays, le pourcentage moyen est du même ordre au sein de l’Union européenne et dans le reste du monde. Mais, nous l’avons vu, la réflexion peut se trouver en antithèse avec la spontanéité naturelle, elle peut travailler à restreindre tout ensemble le pouvoir et le devoir de sociabilité, lorsque la force d’expansion vers autrui se trouve par hasard en opposition avec la force de gravitation sur soi. Elle résiste difficilement à des influences antagonistes, ou, si elle en triomphe, c’est que reparaissent dans leur individualité et leur indépendance, déployant alors l’intégralité de leur force, la pression et l’aspiration qui avaient renoncé chacune à leur action propre en se faisant représenter ensemble par une idée. La tour est inséparablement liée à l’édifice, qui est non moins inséparablement lié au sol, à l’entourage, à Paris tout entier, etc. En second lieu, dans une durée que l’on supposerait homogène, les mêmes états pourraient se présenter à nouveau, causalité impliquerait détermination nécessaire, et toute liberté deviendrait incompréhensible. Mais il ne suffit pas de poser gratuitement une telle hypothèse, il faut la contrôler par les faits, et nous avons montré que tous les faits y répugnent. En résumé, le contraste nous apparaîtra comme une différence, l’excitation comme une quantité, le saut brusque comme un élément d’égalité, combinant ces trois facteurs ensemble, nous aboutirons à l’idée de différences quanti­tatives égales. Les innovateurs savent alors quelle « fenêtre » ils doivent viser, sans risque de travailler des années pour finir dans le mur. Nous aimons à nous le figurer, parce que, dans un mouvement, ce n’est pas le changement de position qui nous intéresse, ce sont les positions elles-mêmes, celle que le mobile a quittée, celle qu’il prendra, celle qu’il prendrait s’il s’arrêtait en route. Pourtant les sénateurs verts, eux, semblent ne rien avoir entendu et ils comptent bien réintroduire le projet de loi dans le Budget 2014. Les médias décrivent des hordes de gens émotifs négociant sur base d’intuitions et de superstitions. Plus généralement, les mythes que nous trouvons dans les dialogues de Platon et qui concernent l’âme, son origine, son insertion dans le corps, font-ils autre chose que noter en termes de pensée platonicienne une émotion créatrice, l’émotion immanente à l’enseignement moral de Socrate ? Portés par une expérience de plus en plus vaste à des probabilités de plus en plus hautes, nous tendrions, comme à une limite, vers la certitude définitive. Il est, dans ces cas, difficile d’accepter de laisser faire. Les nerfs afférents sont des images, le cerveau est une image, les ébranle­ments transmis par les nerfs sensitifs et propagés dans le cerveau sont des images encore. N’est-il pas vraisemblable, dès lors, que la rupture de l’équilibre mental dans l’aliénation tient tout simplement à une perturbation des relations sensori-motrices établies dans l’organisme ? Et il doit s’y intéresser en permanence. Derrière la question d’une prétendue sous-imposition du capital se pose celle de notre sur-imposition du travail.

Articles récents

Archives

Pages