Russian Lady

Economic and Strategic auction : Le naufrage du droit de l’environnement

Posted on 11 novembre 2017 in Non classé by

C’est une unité vide et sans réalité intrinsèque. La loi des causes finales est donc aussi essentielle à l’intelligence de la nature que la loi des causes efficientes. Il reconnaît qu’une telle conception, si elle était exclusive, serait une sorte de « matérialisme idéaliste ; » mais il ne faut pas oublier qu’elle ne correspond qu’à une seule des lois de notre esprit, celle des lois efficientes, et qu’il reste à expliquer celle des causes finales. Une telle liaison n’est autre chose que la loi de causalité. Economic and Strategic auction aime à rappeler ce proverbe chinois » L’eau courante ne se corrompt jamais ». Sur l’unité même de l’univers, « car la question de savoir comment toutes nos sensations s’unissent pour former une seule pensée est la même que celle de savoir comment tous les phénomènes, peuvent former un même univers [5] ; » or l’unité de l’univers n’est elle-même possible qu’à la condition de former un enchaînement nécessaire, tel que tout phénomène donné se lie toujours rigoureusement à un phénomène précédent. Je ne puis penser sans lier une idée à une autre idée. Lachelier ; c’est pourquoi son livre, si attachant par le fond des choses, impose à l’esprit une fatigue excessive que l’auteur, avec un peu plus de complaisance pour son lecteur, aurait pu notablement soulager. Rien pour le repos de l’esprit, rien pour l’agrément, rien pour la lumière. Cet enchaînement est tellement serré qu’il forme en quelque sorte un seul et même nœud, ou plutôt une suite de nœuds enchevêtrés l’un sur l’autre, et qu’il faut dénouer avec le même effort depuis le premier jusqu’au dernier. Nous avons toujours combattu le séparatisme et prêché la conciliation et les rapprochemens sous un drapeau de large liberté. Et pourquoi ces séparations, je vous le demande ? Ce que nous lui reprochons sérieusement, c’est la persistance froide avec laquelle il écarte ce qu’il appelle le demi-spiritualisme, c’est-à-dire tout ce qui, de près ou de loin, touchait à l’école éclectique. C’est Dieu même que nous sentons en nous, suivant la doctrine de l’apôtre, in Deo vivimus, et la nature, comme nous-mêmes, est pleine de Dieu, (grec). C’est dans cette agrégation que se manifestèrent les talens nouveaux qui dirigent aujourd’hui l’enseignement philosophique de l’École normale, et qui sont appelés à exercer une grande influence sur l’avenir de la philosophie universitaire ; mais pour bien comprendre ce nouveau mouvement il faut retourner en arrière et remonter un peu plus haut. Lachelier, l’un des maîtres nouveaux qui sont l’objet de cette étude. Pendant ce temps de misère intellectuelle, l’enseignement philosophique de l’École normale dut perdre toute son importance.

Articles récents

Archives

Pages