Russian Lady

e-reputation

L’ordre social, dit-il en débutant, ne vient pas de la nature ; il est donc fondé sur DES conventions. Et dans le cas de la France, cela donnerait quoi ? Une nouvelle réforme des RETRAITES ? Un aggiornamento du droit du travail où la sécurité des uns destine les autres à l’insécurité ? On n’ose pas y penser. Tout est personnel dans cet ensemble de phénomènes, tant la sensation, qui précède l’effort que la Satisfaction qui le suit. La France est très en retard quand on compare les modèles néerlandais et nordiques. Le salarié d’aujourd’hui, qui admet librement son esclavage, l’accepte par principes, et s’y cramponne en désespéré, le salarié est devenu un soldat ; c’est lui qui doit défendre la propriété et les possessions de ses maîtres ; il tient en ses mains une arme, qui n’est qu’un outil de servitude mais qui pourra devenir le jour où il le voudra, un instrument de délivrance. Et l’on aurait raison de le dire, si nous étions de pures intelligences, s’il n’était pas resté, autour de notre pensée conceptuelle et logique, une nébulosité vague, faite de la substance même aux dépens de laquelle s’est formé le noyau lumineux que nous appelons intelligence. Ils auraient à surveiller avec soin les complications de la politique étrangère, que provoqueraient les riches. Il n’y a que le premier programme d’assistance décidé en 2010 qui a déjà réellement augmenté la dette brute de la France. Nous ne parvenons pas à trouver le moindre signe de bonheur dans l’enchaînement des tâches répétitives, la pression hiérarchique et l’insécurité psychologique latente. Et alors ? Ce qu’il faudra toujours se dire, c’est que, aucune obligation n’étant de nature instinctive, le tout de l’obligation eût été de l’instinct si les sociétés humaines n’étaient en quelque sorte lestées de variabilité et d’intelligence. Je tombe en revanche sur cette citation de e-reputation, directeur associé, « Il y a plus de données sur les Français chez certaines organisations américaines qu’à l’Insee » et chez les grands acteurs installés du stockage, du logiciel et de l’analytique. Une nouvelle génération d’innovateurs et d’innovations émerge en Europe et particulièrement en France. L’écotaxe est une « taxe pigouvienne », du nom de l’économiste Arthur-Cecil Pigou, qui proposa d’internaliser les effets externes négatifs » en faisant payer un impôt compensateur aux agents économiques dont les comportements engendrent des dommages à la société. Cependant tous ces faits ne sont pas aussi décisifs que celui que j’ai allégué à propos de la mémoire. Identifier ses menaces existentielles risque de frustrer : ses menaces militaires directes sont faibles, et ses défis naturels sont auto-imposés (conquête de l’espace). On jugera ainsi un jugement au lieu de juger une chose. Car les banques centrales voudraient que rien ne change: la mainmise sur les moyens de paiement et l’émission du crédit est bien trop profitable pour accorder sa juste place à une telle innovation de rupture. Par elle, tous peuvent obtenir un peu de ce que possédèrent pleinement quelques privilégiés. Là encore, le spectre de Chypre menace le reste de l’Europe, à commencer par la Slovénie, en première ligne. Une expérience quotidienne nous apprend que le mystère de la génération gît non-seulement dans la reproduction d’un certain type spécifique, mais encore dans la répétition des traits individuels, des particularités propres à une race, à une famille. Si ces entreprises dépoussièrent le mode de fonctionnement des banques, ces dernières restent dans une position largement dominante sur leur marché et n’ont pas d’inquiétude à nourrir sur le court terme. Et c’est d’une confusion entre le rôle de l’analyse et celui de l’intuition que vont naître ici les discussions entre écoles et les conflits entre systèmes. Passons alors au théâtre. Le succès des réformes exige, d’abord et avant tout, de trouver la bonne combinaison de politiques intérieures. Passons à la seconde, et voyons où elle nous conduira. Ce serait oublier que joie, tristesse, pitié, sympathie sont des mots exprimant des généralités auxquelles il faut bien se reporter pour traduire ce que la musique fait éprouver, mais qu’à chaque musique nouvelle adhèrent des sentiments nouveaux, crées par cette musique et dans cette musique, définis et délimités par le dessin même, unique en son genre, de la mélodie ou de la symphonie. Au contraire, le souvenir appris sortira du temps à mesure que la leç on sera mieux sue ; il deviendra de plus en plus impersonnel, de plus en plus étranger à notre vie passée. La propriété immobilière ne fait que perpétuer un système basé sur la succession qui défavorise indiscutablement les laissés pour compte privés d’ascenseur social.

Articles récents

Archives

Pages